Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Penser le genre catholique

Penser le genre catholique

Ce blog cherche à réfléchir sur la place des corps et des sexes dans les enjeux de sécularisation auxquels doit faire face e christianisme occidental à l'époque contemporaine (XIXe-XXe), et plus spécifiquement la tradition catholique, depuis les années soixante (second féminisme, révolution sexuelle, émancipation des minorités sexuelles). Il s'intéresse également aux expériences militantes et associatives qui portent ces questions au prix d'une remise en cause des normes.

Pourquoi cette "orientation marquée" ?

Un lecteur du blog me fait parvenir un message en privé que je me permets de reproduire en partie sans qu'il, je l'espère, ne m'en veuille :

Pour être clair (ou simple) et même si l'actualité démontre que le sujet est toujours brûlant, je me pose toujours la question de savoir ce qui peut motiver au delà de la seule réflexion intellectuelle une personne plutôt bien structurée sur ce plan à s'engager dans un blog au titre quand même plutôt emblématique "penser le genre catholique" avec une orientation marquée vers l'homosexualité.

Voici l'essentiel de ma réponse :

Pour être aussi clair que votre interrogation, il me semble que chaque génération a une question à apporter à l'humanité, sans forcément y trouver immédiatement une réponse et quitte à déstabiliser les façons de vivre et de penser communément et classiquement admises. Depuis les années 1970, le surgissement concomitant du second féminisme et des mouvements d'émancipation des homosexuels n'est pas à mon sens un accident de l'histoire ou un caprice générationnel mais appelle à une refonte plus générale de nos manières de considérer ces questions.

Être chrétien, à mon humble avis, ce n'est pas fermer les yeux en s'arc-boutant sur les schémas d'autrefois mais chercher ce qui est juste et évangélique à la lumière d'une tradition. Comme Jacques Maritain l'avait dit des mouvements ouvriers des années 1930-1940, — car il s'inquiétait de voir que les catholiques français n'étaient pas assez solidaires — je veux voir dans ce mouvement de libération actuel un "gain spirituel" selon sa propre expression.

Vous ne me suivrez peut-être pas sur cette voie et c'est absolument normal que nous déterminions chacun selon notre conscience, notre parcours personnel et nos valeurs. Je souhaite toutefois vous rassurer. Ce n'est pas que des choses naissent en dehors des cadres chrétiens qu'il faut s'aligner dessus sans critique ni discernement, mais dans ma conception de ce que pourraient être des sciences religieuses chrétiennes c'est nécessaire de faire dialoguer ce qui paraît parfois inconciliable et opposé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article