Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Penser le genre catholique

Penser le genre catholique

Ce blog cherche à réfléchir sur la place des corps et des sexes dans les enjeux de sécularisation auxquels doit faire face e christianisme occidental à l'époque contemporaine (XIXe-XXe), et plus spécifiquement la tradition catholique, depuis les années soixante (second féminisme, révolution sexuelle, émancipation des minorités sexuelles). Il s'intéresse également aux expériences militantes et associatives qui portent ces questions au prix d'une remise en cause des normes.

Le péril de l'intransigeantisme ?

Dimanche dernier lors de la très bonne émission de Philippe Meyer, Jean-Louis Bourlange s'exprimait sur l'état de la droite française. Actualité oblige, le professeur à Science-Po Paris s'interroge sur les questions soulevées par le mouvement de la Manif pour tous. Rappelant qu'il est opposé, depuis le départ au projet de loi pour les questions portant sur la filiation (adoption, PMA, GPA, anonymat de dons de sperme), il s'inquiète de la cristallisation à droite sur la question de l'homosexualité avec l'émergence d'une génération de droite "ultra" qu'il différencie de la droite "extrême", fondée sur le retour de l' "ordre moral" :

Il y a quand même un très grand précédent historique qui doit nous hanter : c'est celui de l'Affaire Dreyfus. Au moment de l'Affaire Dreyfus, la droite opportuniste, républicaine et modérée (...) était partie pour diriger le pays jusqu'en 1914. Et l'Affaire Dreyfus, qui est quand même un fait divers, a cassé complètement ce mécanisme. Une partie de la droite s'est mise dans une espèce de réaction pour l'Armée, pour l'Église, contre les juifs, sur le fond d'anti-modernisme du pape. Ils se constitués. Du coup, le parti au pouvoir opportuniste s'est rompu (...) et la gauche a dominé la vie politique française pendant 15 ans. Mais cette cassure sur l'Ordre moral c'est un vieux démon de la droite depuis 1830, depuis l'Affaire Dreyfus et qui ré-apparaît aujourd'hui sans qu'il soit possible d'en mesurer les conséquences...

à partir de la 36ème minute

Le retour d'un "vieux démon" ? il n'y a peut-être que la génération, qui a le souvenir du temps et des efforts entrepris par certains secteurs du catholicisme français dans l'après-Dreyfus (de l'ACJF au Sillon, puis plus tard dans l'Action catholique et la démocratie chrétienne) pour ne pas s'enfermer dans une logique intransigeante, qui s'en inquiète.

Le premier signal est venu il y a quelques temps par la tribune de Mgr Dagens dans la Croix. Dernier grand intellectuel parmi les évêques français, ce dernier, comme Jean-Louis Bourlange, souligne en substance le risque de marginalisation des idées catholiques du débat public si la rhétorique du martyr et de la restauration chrétienne l'emporte :

Bruno Frappat signe également ce weekend la sonnette d'alarme. S'insurgeant contre l'emphase verbal qui fait des partisans de la loi des "collabos" et ses opposants des "résistants", il pointe les risques sur le pluralisme interne au catholicisme et de "virer à droite". Comme Mgr Dagens et comme Jean-Louis Bourlange, il alerte sur l'improductivité d'un tel investissement politique à sens unique :

L’Église s’est beaucoup avancée sur ce dossier. Ses raisons ne sont pas secondes ni injustifiées. Mais en laissant les fidèles se faire approcher par les sirènes politiciennes des droites, et cheminer en traînant dans leur sillage les brigades de l’ultra-droite (quitte à se pincer le nez), elle a pris un risque. Elle a accompagné, sans se rendre compte ni évidemment le vouloir, un « retour du refoulé » de l’homophobie (celle-ci s’étale sans honte sur les forums de l’Internet). Elle a pris le risque d’être instrumentalisée par des officines plus proches de l’intégrisme que de la fidélité à Rome. Surtout, elle aura fourni mille et un arguments aux anticatholiques primaires qui, depuis des lustres, trouvent en elle l’incarnation de la réaction.

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-nuancier-se-retrecit.-Par-Bruno-Frappat-2013-05-31-967175

"France!!! quo vadis?" (France, où vas-tu?), carte postale de contestation de la loi de 1905 significative de la ligne intransigeante du début du siècle.

"France!!! quo vadis?" (France, où vas-tu?), carte postale de contestation de la loi de 1905 significative de la ligne intransigeante du début du siècle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article